Introduction générale à l'économie 23 Septembre 08h-10h

 

2/ Les agents et les fonctions économiques.

 

Dans un système d'auto-consommation, dans lequel on consomme se que l'on a soi-même produit, il n'y a pas de différenciation des fonctions économiques, puisque chacun consomme sa propre production. Dès que l'on introduit la division du travail, l'échange, il apparait peu à peu une différenciation des principales fonctions économiques, c'est ce qui permet de développer la notion  "d'agents économique". L'agent économique est une entité définit à partir de sa fonction d'économique principale. Ce qui veut dire qu'un agent a des fonctions non-économiques et des fonctions économiques principales. Les définitions des agents économiques sont à la fois différentes de celle du langage courant, mais aussi différent des définitions juridiques. Entre ces agents économiques circulent des richesses que l'on appelle des flux économiques. Il s'agit de marchandises, de services ou de capitaux. L'ensemble de ces relations entre agents économiques constituent ce que l'on appelle un circuit de la vie économique. 

 

A/ Les agents économiques

 

Ils sont au nombre de 5: les ménages, les entreprises, les administrations, les instituions financières, et enfin l'extérieur. 

 

Premier agent économique: les ménages: fonction économique principale: consommer des biens et des services. Et donc un ménage est une unité élémentaire de consommation, c'est à dire un ensemble de personnes vivant dans un même logement et consommant en commun. Il consomme quoi ? Des biens et des services qu'ils achètent sur le marché, ou des services qu'ils produisent eux-même: on voit alors les ressemblances et les différences avec le vocabulaire courant et le vocabulaire juridique: différence essentielle entre le "ménage" et la "famille". Du point de vue juridique, ce qui est essentiel, c'est la relation juridique qui existe ou pas entre les membres d'une famille au sens large (mariage, PACS, concubinage, filiation). Du point de vue de la définition économique, ceci n'a plus aucune importance: ce qui compte, c'est que ces personnes vivent ensemble. De la même façon, quand les enfants deviennent autonome, du point de vue juridique, la filiation persiste, mais du point de vue économique, ils constituent autant de ménages distincts. De la même façon, si plusieurs génération habitent ensemble, cela constituera un seul ménage. Il y a en France du point de vue économique environ 26 millions de ménages qui représentent 60 millions de personnes. Le nombre moyen de personnes par ménage est de 2,4. La famille française moyenne a aujourd'hui deux enfants, ce qui fait 4 personnes avec les enfants, mais le ménage n'a que 2,4 personnes, ce qui s'expliquer par des familles séparés, monoparentale, des enfants indépendants, ect…

Toute les statistiques économiques, concernent ces ménages au sens économique: tout ceci représente ce que l'on appelle le cas ordinaire. Une personne qui vit seule constitue au sens économique un ménage, alors qu'au sens courant, ce n'en n'est pas vraiment un. 

Exceptions en ménages ordinaire qui constitue "la population des institutions": ensemble hétérogène qui peut comprendre une prison ou une communauté de vie, et où les statistiques économiques n'ont plus du tout la même signification. Les statistiques économiques courantes ne portent que sur les ménages ordinaires.

 

 

Les entreprises non-financières: fonction principale qui est de produire des biens et des services destinés à être vendu sur un marché. Premier point: l'entreprise produit: cela ne suffirait pas à la distinguer des autres agents qui eux aussi produisent. Les ménages produisent des services destinés à eux-mêmes. Les administrations produisent, donc il ne suffit pas de dire que l'entreprise produit. Deuxième remarque, l'entreprise est la cellule de décision en matière économique, ce qui permet de distinguer l'entreprise d'un simple établissement ou d'une simple usine. Une entreprise peut avoir plusieurs implantation, plusieurs usines et ne représente qu'une seule unité. L'entreprise produit des biens et des services: autrement dit, on a ici une conception très large de l'entreprise, beaucoup plus large que dans le langage courant: un exploitant agricole qui produit des biens agro-alimentaires est au sens économique une entreprise. Une industrie qui produit des produits manufacturées est une entreprise. Un producteur de services est au sens économique une entreprise. Un artisan, est aussi au sens économique une entreprise. Une profession libérale est au sens économique une entreprise, même s'il est seul.

Il n'y a ici aucune distinction de nature juridique, que l'entreprise soit publique, nationalisée ou privée, c'est de toute façon une entreprise. Qu'elle soit organisée en société, individuellement, elle constitue dans tout les cas une entreprise. Ce qui différencie fondamentalement les entreprises, des ménages et des administrations, c'est le fait de vendre sur un marché: pour l'entreprise, c'est l'utilisateur qui paie le prix du produit: critère distinctif fondamental de l'entreprise: ce n'est pas le cas dans une administration où le paiement est indirect par l'impôt, ce n'est pas le cas du ménage qui produit pour lui-même. Il arrive souvent que le paiement soit mixte, c'est à dire qu'une partie soit payé par l'usager et une partie par l'état, c'est à dire par le contribuable. Dans ce cas, où classer cette institution ? Ce qui prévaut, c'est la règle du paiement majoritaire: si la majorité du prix est payé par l'usager, c'est une entreprise, même si l'Etat vient en partie subventionner, et si la majorité du prix est payé par un organisme publique, cela devient une administration. Ce n'est donc pas la nature du service qui permet de distinguer entreprises et administrations, c'est la nature du paiement. Exemple: l'éducation avec l'enseignement supérieur. Premier cas: une université d'Etat française où l'étudiant paye des droits d'inscriptions qui ne représente qu'une partie du coût total de l'université. Donc la majorité du cours est payé par l'Etat: au sens économique, c'est donc une administration. Deuxième exemple, une grande école de commerce privée: la majorité du paiement est fait par l'étudiant ce qui catégorise cette école en entreprise

 

Les administrations: fonction principale: produire des services rémunérés indirectement, notamment par le contribuable ou par l'assuré social. D'abord, une administration produit (le plus souvent des services) mais ne vend pas ces services sur un marché. Celui qui paie n'est pas forcément le bénéficiaire : tout le monde paie des impôts qui finance par exemple l'enseignement supérieur sans qu'ils aillent pour autant à l'université. Enfin, en cas de paiement mixte (partie par l'impôt, partie pour l'usager), ce qui prévaut c'est encore la règle du paiement majoritaire; Dans ces conditions, les administrations au sens économique comprennent tout les ministères, toutes les collectivités locales (communes, départements,régions), les organismes obligatoires de protection sociale: la sécurité sociale, ou encore le système d'indemnisation du chômage: une mutuelle que l'on n'est pas obligé de souscrire n'est pas une administration. En revanche, la sécurité sociale est au sens économique une administration: on peut payer sans en bénéficier. Enfin, il y a une dernière sous-catégorie: ce que l'on appelle les administrations privées: des organismes privées qui rendent un service n'étant pas vendu sur un marché: un syndicat, un organisme caritatif, un parti politique. Ce sont des administrations car ils rendent un service sans que l'on soit obligé de payer pour bénéficier de ces services. Au sens économique, tout ces organismes sont des administrations

 

Les institutions financières : Fonction principale: rendre des services financiers, c'est à dire s'occuper de la création de monnaie, collecter l'épargne, et enfin grâce à cette épargne, accorder des crédits, des prêts aux autres agents économiques. D'abord pourquoi est ce que l'on distingue les institutions financières des entreprises non-financières ? La raison de la distinction est le fait que la monnaie n'est pas un bien ordinaire, et donc ce n'est pas la même chose que de produire de la monnaie que de produire des automobiles, ce qui établit alors la distinction. Dans ces conditions, les instituions financières comprennent tout le système bancaire, (les banques ordinaires (banque de second rang)), les organismes financiers spécialisés (crédit immobilier, caisse des dépôts, caisse d'épargne), les sociétés d'assurances qui redistribue l'argent versé en cas de sinistre. Comment vive financièrement les sociétés d'assurance: cela vient du fait qu'elle ont des sommes considérables qu'elles placent sur les marchés financiers: à ce titre, elles font partie des instituions financières; 

Tout ces grands organismes constituent en économie ce que l'on appelle des investisseurs institutionnels, à savoir les principaux opérateurs sur les marchés financiers/ boursiers. On leur donne donc le nom de "zinzin" (les investisseurs institutionnels)

 

L'extérieur: l'existence des état et donc des frontières nationales pose un problème économique particulier. Les 4 agents précédents sont appelés des agents "résidents": ils sont physiquement présent sur le territoire national. Le critère fondamentaliste pour distinguer ces 4 agents extérieurs, est uniquement un critère de résidence et non pas un critère de nationalité. Exemple, l'expression des ménages français est inexacte car il s'agit surtout des ménages résidents en France, étranger ou pas, il en va de même pour les entreprises. La France a des relations économiques avec les autres pays d'ou l'intérêt d'avoir cette agent spécifique qu'est l'extérieur et qui a uniquement pour but de décrire les relations entre les 4 agents intérieurs et le reste du monde. C'est à dire uniquement ce qui franchit pour rentrer en France ou pour sortir de France: ce sont des marchandises qui rentre en Franche (importations), qui sortent de France (exportation). On trouve aussi les flux de servie qui franchissent les frontières, et enfin, les flux de capitaux. Ici, le critère de nationalité ne joue aucun rôle: un ménage français qui vit aux Etat-Unis n'est pas compté dans l'extérieur sauf si il a une relation économique avec la France. Il y a des agents qui viennent provisoirement en France: on ne peut pas les qualifier de résident. Le critère simple pour être qualifier de résident est de rester sur le territoire français au moins un an. Entre ces 5 agents économiques circulent des flux de marchandises, de services, de capitaux, et l'ensemble de ces flux entre agents constituent un circuit économique, ou encore une schéma élémentaire la vie économique

 

B/ Le circuit économique

 

On va le construire peu à peu en démarrant avec les deux ménages principaux (ménages et entreprise) et en y ajoutant ensuite les 3 autres.

Ce qui circulent dans le sens des flèches, c'est de l'argent, de la monnaie, c'est donc un schéma de flux monétaire, mais tout flux monétaire à une contrepartie réelle qui n'est pas dessiné sur le schéma: pourquoi est ce que l'on reçoit un salaire, parce qu'on y apporté du travail (flux réel)

 

Le salaire est la contrepartie de ceux qui travaillent dans les entreprises. ce salaire est un salaire net; revenus salariaux

 

Les autres revenus:: les entreprises peuvent verser aux ménages d'autres revenus que les salirais: elle peuvent verser des intérêts à ceux qui leur ont prêté de l'argent, ou encore, les entreprises versent des profits au propriétaire de l'entreprise (les dividendes): revenu du capital

 

La consommation: il s'agit des dépenses de consommation dans les commerces, ect…

 

L'achat et vente de bien de production: Toute une partie de la vie économique se déroule entre les entreprises: elles se vendent des matières premières, des consommations intermédiaires, des machines; Tout ceci sont des biens de production dans des relations inter-entreprises.

 

Ce qui est très simple, c'est ce qui va des administrations vers les autres: les administrations versent à leur fonctionnaire des traitements (salaires), elles versent aux ménages des prestations sociales (allocations familiales, remboursement maladie); vers les entreprise, les administrations consomment, ils arrivent aussi que les administrations aident les entreprises publiques

 

Des ménages vers les administrations, il y a essentiellement les impôts: ils paient, l'impôt sur le revenu, ils paient des impôts locaux. Le principal impôt que nous payons est la catégorie des impôts indirects: ceux sur la consommation (TVA), et des taxes particulières (essence, tabac, alcool). Même regard pour les cotisations sociales: ce ne sont pas les ménages qui les versent directement à l'administration: c'st l'entreprise qui a déduit les cotisations sociale du salaire du ménage, ce qui fait que le salaire versé par les entreprises aux ménages est un salaire net d'impôts. 

Les entreprises versent à l'Etat des impôts: l'impôt sur les sociétés, sur les bénéfices des sociétés, les impôts indirects, et les impôts locaux dont le plus important est la taxe professionnelle. Enfin, les entreprises versent à la sécurité sociale les cotisations sociales patronales et les cotisations salariales.

 

Les institutions financières ont des relations mineures avec ses salariés,. Les instituions financières reçoivent l'épargne des autres agents économiques: l'argent déposé sur un compte bancaire, livret A, ect… Le principal vient des ménages des entreprises, des administrations dans les instituions financières: elle s'en servent pour accorder des crédit aux autre agents. Chaque agent économique épargne et emprunte. 

Ce qui compte, c'est de savoir si l'épargne dépasse les emprunts ou inversement. il y a un agent économique qui épargne plus qu'il n'emprunte, c'est le ménage: on dit qu'il dégage une capacité de financement. il y a un deuxième agent pour qui c'est l'inverse, c'est l'entreprise, parce qu'une entreprise qui veut se développer doit investir: l'entreprise à un besoin de financement : c'est l'épargne des ménages qui va permettre aux entreprise d'emprunter. Le rôle des institutions financières, est de servir d'intermédiaires.

 

Là où le jeu se complique, c'est lorsque le 3ème agent (l'administration) vient perturber ce jeu: il arrive que certaines années, l'Etat soit en déficit: alors il emprunte, il a un besoin de finement. D'autre années, le budget de l'Etat peut être en excédent et qu'il prête alors à l'économie. Habituellement, il y a des années de déficit et des années d'excédent que tout cela se compense. Mais depuis plus d'une dizaine d'années, les pays en développement sont en déficit: 1974: dernière année où le budget français était en excédent: les déficits ont été en augmentant. 

 

Or quand un Etat est en déficit, il doit emprunter s'endetter: le problème est que sur la longue durée, la dette devient faramineuse. En France, la dette cumulée de l'Etat représente 1700 milliard d'euros soit  87% de notre pays: cela représente environ une dette de l'état à rembourser par habitant d'environ 25 000 euros. Une famille classique (deux enfants, deux parents) devra rembourser 100 000 euros. Tout cet emprunt, qui sert à financer les déficits publiques, ne sert plus a autre choses. Deuxième inconvénient: en attendant de rembourser, il faut payer des intérêts: en France, les intérêts annuels de la dette représentent autant que tout l'impôt sur le revenu:c'est devenu le deuxième poste du budget de l'état juste après l'éducation nationale. Quand un état s'endette, la question se pose de savoir si il pourra rembourser. les prêteurs (chine, fonds de pension américains, ect..) fond peser un taux d'intérêt plus important pour ceux ayant une capacité de remboursement moins viable. Pour évaluer cela, les prêteurs se basent aussi sur les notes données par les agences de notation, d'ou l'importance de la dévaluation de la note américaine de AAA à AA par le groupe Standard and Poor's" 

(3% pour l'Allemagne, 4% pour la france, 20% pour la grèce)

 

Agent extérieur qui a des relation avec les 4 agents intérieurs qui sont des relations de marchandise, de services, de capitaux qui ont lieux entre la France et l'étranger/

 

Note personnelle: pour ceux désirant le schéma expliqué plus haut, envoyez-moi un mail afin que je vous le communique.