Droit Civil 12 Septembre 08h-09h

Introduction au cours

 

Revues: Recueil Dalloz et J.C.P, Revue juridique personnes et familles, Revue trimestrielle de Droit Civil, Revue de la recherche juridique

 

Ouvrages généraux: Philosophie du Droit ( un par Michel Villet (Dalloz), et l'autre de Christian Atias), Epistémologie juridique (Atias)

 

Ouvrages spécifiques: Cours de Mme.Douchy Oudot (Dalloz, Hypercours) sur le Droit des personnes et de la famille, Cours de B. Teyssié sur le Droit des personne, Cours de M. Philippe Malaurie

 

Ouvrages indispensables: Le Code Civil de l'année en cours et le dictionnaire juridique de Cornu

 

Examen: Connaissances précises, à utiliser dans le cadre d'une argumentation, d'une démonstration personnelle, et à exprimer correctement 

 

Présentation des T.D.

 

Introduction Générale

 

Le droit est objet d'une connaissance certaine et il est néanmoins méconnaissable: le droit n'est pas un ensemble de règles, ce n'est pas la loi (le Code Civil représente la loi mais n'est qu'un outil au droit) car le droit doit être recherché, il est l'objet d'une connaissance. Il s'agit de connaitre ce qui est due à une personne: le droit est toujours le droit d'une personne, c'est plus précisément le bien d'une personne, c'est ce qui pour une personne, est un bien qui doit être recherché par la loi. Il suffit de regarder ce que fait le juge: tranche un litige entre deux ou plusieurs personnes qui vont se présenter devant lui avec des prétentions: ces prétentions sont l'affirmation que telle chose lui est due. Dans tout les cas, on va demander adjuge une chose qui va être revendiqué comme son droit: le juge ne donnera jamais des règles de comportement, son rôle sera d'attribuer des choses à une personne de façon à ce que ces choses deviennent des bien. Ce droit, il faut le connaitre au travers de la réalité: il y a dans les rapports qui se nouent entre les personnes concernant ces choses, une attribution à chacun de ce qui lui est due. La qualité intrinsèque d'un bien et les qualités d'une personne contiennent d'elles-même du droit. Cette connaissance peut aussi être une connaissance certaine. (suite au 14/09)